Jeux d'Histoire du Ponant - club de jeux d'Histoire à Brest

dimanche 26 mars 2017

Djahy


Ramsès III, fils et successeur de Sethnakht, doit faire face aux nombreux envahisseurs qui menacent l’Égypte. Aux incursions libyennes à l'Ouest s'ajoutent la vague des "peuples de la mer", qui a déjà dévasté l'Empire hittite et le pays de Canaan.

La huitième année du règne de Pharaon (vers -1175), l'armée égyptienne est rassemblée, et se porte devant les forces de ces terribles "hommes du Nord".

De ces peuples, nous ne savons presque rien. Les Égyptiens y comptent diverses nations ou tribus aux origines obscures : les Shekelesh, les Peleset, les Eqwesh, les Teresh, les Denyen, les Lukka, les Weshesh, les Shardanes, les Tjeker...

La rencontre se fait dans un endroit appelé Djahy, quelque part dans le Nord.

Nous jouons cette bataille très ouverte en terme d'interprétation sur la règle L'Art de la Guerre. Les budgets des deux armées sont équilibrées. Petite particularité : chaque groupe de six unités démoralise à deux pertes.

 
Les armées se font face dans une grande plaine, sans véritable relief
 Un escadron de chars légers égyptiens fixe les puissants chars lourds des envahisseurs sur une aile
 Un autre escadron se porte en renfort, paradant devant l'infanterie pressée d'en découdre
Les troupes bigarrées des "peuples de la mer" se rapprochent...
...et tentent de coincer le second escadron ennemi...
...alors que les chars lourds repoussent le premier escadron, insaisissable 
Déjà, l'infanterie égyptienne a raison d'une division d'infanterie moyenne adverse...
 ...dont les survivants sont massacrés par les archers montés sur les chars
 Au centre, les Égyptiens attendent le choc
Si les premiers combats sont équilibrés...
 ...l'avantage revient à l'armée de Pharaon dont les chars ont contourné l'ennemi
L'infanterie égyptienne peut désormais charger, détruisant les divisions adverses l'une après l'autre

La victoire est totale pour Pharaon, et des centaines de nouveaux prisonniers pourront désormais bâtir des monuments à la gloire de Ramsès III et de ses armées face aux terribles hommes du Nord.


1 commentaire:

  1. J'aime beaucoup! Énormément...Je joue mes armées Égyptienne et Hittite une fois tous les 5 ans en moyenne (!), et ça donne vraiment envie de les ressortir de voir un tel rapport de bataille...Magnifique!

    RépondreSupprimer