Jeux d'Histoire du Ponant - club de jeux d'Histoire à Brest

mercredi 2 mai 2018

Un pont dans le bocage



Le lieutenant américain ne parvenait pas à mémoriser le nom de ce village : encore l'un de ces "Saint quelque chose", au nom imprononçable, qui pullulent depuis les côtes de Normandie.


Mais les ordres sont clairs : il doit y mener ses hommes pour investir le bourg et contrôler le pont.




 
Pour l'instant, tout semble calme dans ce petit coin de France sous le soleil de l'été 44. 


Deux sections de GI progressent à couvert...
...et se positionnent au carrefour devant le pont, soutenues par deux jeeps
Les Américains ont été repérés, et une mitrailleuse les prend pour cibles
Déjà, une première Jeep est détruite, la seconde ne tarde pas à suivre

Pendant que les deux camps font jouer leur soutien d'artillerie, une demi-section arrive sur les rives où un rendez-vous était organisé avec un groupe de Résistants locaux.

Un peu plus loin, aidée par la Résistance, une section franchit la rivière

En fait, plutôt que d'attendre l'arrivée de GI, les autres Résistants qui se cachaient dans les maisons choisissent de monter à l'assaut du village.

C'est le signal : des groupes de Résistants sortent de leurs cachettes...
...et, certains, se replient sagement dans les bois, en attendant les Américains
Mais d'autres, trop sûrs d'eux, sont cueillis par des parachutistes allemands

C'est un échec : les Résistants doivent refluer, laissant leurs morts sur la prairie. De même, près de la rivière, le soutien américain ne sera guère plus efficace et le groupe devra lui aussi se replier vers les bois.

Alors que du côté du pont, cela coince toujours

En effet, les GI sont parvenus à progresser, mais sont pris sous le feu d'une section d'infanterie et d'un tireur embusqué. Face aux pertes subies et au risque d'enlisement, l'ordre du repli est donné. Il faudra attendre l'arrivée des renforts blindés pour libérer le village.

3 commentaires:

  1. Bravo pour cette table. J'étais absent mais j'espère que mes figurines m'ont représenté dignement

    RépondreSupprimer
  2. Beau compte rendu, qui est fort proche d'une réalité d'escarmouche ou la prudence prime sur l'objectif. Ça doit être lié à la règle de jeu utilisée. Belle table. Il est agréable de voir des tables bien pourvue.

    RépondreSupprimer
  3. Merci beaucoup.
    L'effet "escarmouche" est bien rendu sur la règle Blitzkrieg en utilisant des figurines 20mm soclées individuellement.
    Mention spéciale aux superbes maisons réalisées par Loïc Neveu.

    RépondreSupprimer