Jeux d'Histoire du Ponant - club de jeux d'Histoire à Brest

samedi 5 août 2017

La fin du Glorious

Malgré la victoire de Narvik, les alliés déclenchent l'opération "Alphabet", qui a pour but de retirer au plus vite leurs troupes de Norvège afin de pouvoir faire face à l'invasion allemande de la France et de la Belgique.
Le porte-avions HMS Glorious reçoit pour mission de récupérer dix Gloster Gladiator et huit Hawker Hurricane afin de les convoyer en Grande-Bretagne. Nous sommes le 8 juin 1940. Son pacha, résolument confiant, a fait descendre l'ensemble des chasseurs dans le hangar, et son navire bénéficie de l'unique protection rapprochée de deux destroyers pour la traversée.

Le HMS Glorious en compagnie du HMS Acasta et du HMS Ardent
Les destroyers d'escorte britanniques sont bien petits...
...surtout face aux deux monstres qui viennent à leur rencontre : le Gneisenau et le Scharnhorst
Les destroyers tentent de masquer le porte-avions par un rideau de fumée
Qu'importe : les croiseurs allemands se rapprochent
Un premier destroyer est détruit
Les Allemands ignorent que le Glorious a commencé à faire monter ses avions sur le pont
Le second destroyer est coulé...
...et le lourd Glorious ne tarde pas à le rejoindre

Le HMS Glorious n'aura pas eu le temps de lancer ses avions, qui, de toutes façons, étaient inadaptés à ce genre de combats. Le combat était bien trop déséquilibré, et les Britanniques n'avaient aucune chance de s'en réchapper.


Quant aux deux navires Allemands, à peine écorchés, cet évènement ne marque qu'une journée presque ordinaire.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire