Jeux d'Histoire du Ponant - club de jeux d'Histoire à Brest

samedi 11 avril 2015

Seminara, le 28 juin 1495

Les Français ne sont plus les bienvenus à Naples, qu'ils occupent depuis février 1495. Venise a fomenté une alliance dans le Nord de l'Italie, alors que les Napolitains rappellent leur souverain Ferdinand II de son exil. Charles VII est rentré en France, laissant le destin de Naples entre les mains Bérault Stuart d'Aubigny.


Il est temps pour Ferdinand II de Naples de tenter de reconquérir son royaume.

Il demande l'aide de son cousin (un autre Ferdinand II, qui lui est roi d'Aragon, de Valence, de Majorque, de Sardaigne et de Sicile), qui tient à sa disposition l'un des plus brillants généraux de son temps : Gonzalo Fernández de Córdoba y Aguilar ("El Gran Capitán").
   


Córdoba est à la tête d'une armée de 600 cavaliers et 1.500 soldats qui débarque à Reggio, dans le Sud de la Calabre, et après avoir rejoint les troupes de Ferdinand, fait route vers Naples. Les Français, informés, dépêchent aussitôt une force pour intercepter l'armée ennemie. La rencontre a lieu à Seminara.

N'ayant aucun doute quant à la supériorité de ses troupes,  Ferdinand II a décidé de passer à l'action, malgré les conseils de prudence de Córdoba et de ses officiers. D'ailleurs, les villes de Calabre ne se soumettent-elles pas sans combattre ? 
Si les Napolitains et leur allié disposent de l'infanterie la plus puissante...
 ...leur cavalerie risque de ne pas faire le poids...
 ...face à la vigueur des Gendarmes français
 La cavalerie française traverse la rivière, accueillie par les jinetes
 L'infanterie alliée fait face aux quelques Suisses au service des Français
 Les Rodoleros espagnols repoussent les Suisses
Ferdinand II est chargé par les arbalétriers montés ennemis
Il est submergé et tombe sous les coups.

Dans la réalité, la France fut bien victorieuse ce jour-là, mais Ferdinand parviendra à s'échapper. Il reviendra plus tard en vainqueur à Naples.
 
Nous avons joué ce scénario sur la règle Maximilian! de Dan Johnson. De la famille de DBx, elle reprend les mécanismes désormais classiques, tout en apportant cette coloration particulière propre aux guerres d'Italie.

En effet, la Renaissance est une période charnière en art militaire (utilisation des armes à feu, émergence de nouveaux types de troupes, ...), difficilement rendue par la plupart des règles avec figurines, plus généralistes, et souvent plus tardives. En couvrant la période de 1400 à 1550, Maximilian! est plus réaliste que les autres règles "Renaissance", et ne nécessite que quelques légers amendements pour faire du véritable jeu d'Histoire.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire