Jeux d'Histoire du Ponant - club de jeux d'Histoire à Brest

vendredi 17 janvier 2020

Le vol du B-29

Novembre 1950.

Un  B-29 Superfortress rentre d’une mission de reconnaissance des positions défensives autour des ponts sur la rivière Yalu. Sur le chemin du retour, elle est escortée par deux patrouilles de F-86 Sabre.


Alertés par leurs radars, les Nord-Coréens et leurs alliés russes font décoller en urgence leurs Mig. Les chasseurs à réactions aux ailes en flèche se précipitent à la rencontre des Américains.


Alors qu’une paire de Mig-15, pilotés par deux vétérans russes, monte à la rencontre de la Superforteresse et de son escorte, une demi-douzaine de chasseurs coréens arrive dans le soleil des Américains.

Ces derniers sont rapidement repérés mais la vitesse supersonique des jets ne laisse pas le temps au bombardier pour tenter une manœuvre d’éviter. Les pilotes russes utilisent leur manœuvre favorite et effectuent une passe frontale sur le bombardier. A très courte distance, les canons russes font mouche et un panache de fumée commence à s’échapper d’un des moteurs du bombardier.


Celui-ci voit sa vitesse se réduire très vite et il se retrouve à la merci des Mig qui lui tournent autour comme une nuée d’abeilles autour d’un pot de miel.

Son escorte, prise totalement au dépourvu, a d’abord manœuvré pour éviter les Coréens et commence seulement à revenir pour protéger le lourd quadrimoteur.


Les mitrailleurs du bombardier ne sont pas manchots, et les Nord-Coréens s’en rendent rapidement compte. Coup sur coup, deux chasseurs sont touchés et les débris de l’un des Mig-15 viennent s’engouffrer dans le réacteur de son ailier qui explose en vol !


Un second pilote coréen est descendu à son tour par les mitrailleurs du B-29 lors d’une tentative de passe frontale.



Un des Sabre est abattu à son tour alors qu’il tentait de protéger la Superforteresse qui continue à résister, contre vents et marées à tous les assauts des Coréens !


Enragés par la résistance de cet adversaire qui semble indestructible, les pilotes coréens se jettent alors à l’abordage. Une première collision entre un des Mig-15 et le quadrimoteur se solde par des dégâts sans conséquence grâce à l’habileté du pilote américain,


mais un second monoplace vient heurter de plein fouet le bombardier, déjà endommagé, qui explose alors en plein vol, sans que son escorte puisse faire quoi que ce soit !

La mission d’interception est un succès pour les rapides chasseurs russes, alors que l’USAF doit rayer un autre de ses bombardiers de la liste de ses avions opérationnels…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire