Jeux d'Histoire du Ponant - club de jeux d'Histoire à Brest

vendredi 18 novembre 2022

Le Combat des Trente

En cet hiver 1351, une trêve est en vigueur entre les deux camps belligérants pour la succession du duché de Bretagne. Néanmoins les tensions restent vives. C'est ainsi qu'au début du mois de mars, le seigneur de Josselin, Jean de Beaumanoir, partisan de Charles de Blois, fait le déplacement jusqu'à la commune voisine de Ploërmel pour se plaindre des exactions commises par les hommes du chef de la garnison monfortiste de la commune, Robert Bembro.

Très vite le ton monte entre les deux hommes tant et si bien que rendez-vous est pris pour une confrontation des deux hommes, soutenus chacun par une trentaine de leurs soutiens. Pour le lieu du combat : à mi-voie entre les deux communes, près du chêne.

Pour rejouer cet épisode de la guerre de succession de Bretagne, nous avons du adapter, pour une partie sur table et avec figurines, le jeu de plateau "Le Combat Des Trente" édité par Coop Breizh.

Quand Jean de Beaumanoir arrive avec ses hommes ...

... la foule est déjà rassemblée en nombre autour du champ pour assister au combat.

Si Beaumanoir a rassemblé chevaliers et écuyers de son camp, Bembro a lui fait appel aux meilleurs hommes de sa garnison pour compléter ses rangs.

Les deux camps se font désormais face et le combat va pouvoir débuter.

La mêlée est rapidement très confuse ...

... et rapidement les duels s'enchaînent entre les protagonistes.

Au cœur de la bataille, les Monfortistes ont pris le contrôle de la zone autour du chêne malgré la tentative d'Yves Charuel (3), de Geoffroy du Bois (4) ou de Simon Richard (27) de les en déloger.

Un soldat monfortiste, Jean Roussel, sans doute galvanisé par la prime promise par son capitaine à moins que ce ne soit par le désir de briller devant la belle qu'il a remarqué dans la foule, se distingue en enchainant les victoires face aux chevaliers du camp blesiste.
Après avoir repoussé Yves Charruel, le voilà mettre hors de combat Jehan de Tinténiac.

Quant à Charruel, après une pause pour reprendre quelques forces, ...

... il retournera bien vite dans la mêlée à ses dépends.
Pris à partie par Hulbité Le Villart et Jean Troussel, il périra sous leurs assauts combinés.

De l'autre côté du champ de bataille, la situation du camp monfortiste est moins réjouissante.
Bons nombres de chevaliers ont péris ou sont hors de combat, et les hommes menés
par Olivier Arrel (1) débordent bientôt ceux de Hugues de Caveley ou de Hervé de Luxuelen (2).

Pendant que Guillaume de Montauban remonte à cheval pour charger au cœur de la mêlée ...

... Jean de Beaumanoir, soutenu par Simon Richard, affronte Bembro et Raoul d'Apremont pour le contrôle du Chêne.

Blessé et repoussé, Robert Bembro décide dès lors de se retirer et met fin au combat.

Les combats ont été âpres et avec 4 morts de part et d'autres, et autant de blessés graves, les pertes sont lourdes pour chacun des parties. La victoire acquise par Beaumanoir lors de cet ultime combat avec Bembro aura fait penché la balance en sa faveur et consacré la victoire du camp de Charles de Blois.

2 commentaires: