Jeux d'Histoire du Ponant - club de jeux d'Histoire à Brest

dimanche 8 septembre 2019

Golfe du Saint Laurent, 8 juin 1755


La France et l'Angleterre se disputent le contrôle de la vallée de l'Ohio, alors que les deux royaumes sont en paix, officiellement du moins. Après une série d'incidents, les deux pays décident de renforcer leurs forces en Amérique du nord. C'est ainsi qu'une escadre commandée par le comte Emmanuel-Auguste Cahideuc Dubois de La Motte quitte Brest à destination de Québec le 3 mai 1755.

Ce 08 juin 1755, l'Alcide, le Lys, et le Dauphin Royal sont séparés du reste du convoi par le brouillard. Ces deux derniers sont armés en flûtes, et ont du débarquer une partie importante de leur artillerie pour transporter les troupes d'infanterie.

À une vingtaine de lieues au sud-est du Cap Race (Terre-Neuve, dans le Golfe du St Laurent), les Français égarés croisent trois navires de ligne anglais : le HMS Dunkirk, le HMS Defiance et l'imposant HMS Torbay.




Cette histoire aurait pu être sans intérêt, si nous n'avions pu compter sur la duplicité coutumière de la Perfide Albion, qui nous a offert un scénario original parfaitement approprié pour les démonstrations en public ou l'initiation au combat naval sur table.


Les navires se rapprochent : n'est-on pas en paix ?
Toutefois, les Français restent méfiants : ces voiles anglaises n'augurent rien de bon
Les deux divisions se regroupent, perplexes
Le HMS Torbay, 80 canons, ouvre le feu sur les Français...
L'Alcide réplique
Le HMS Defiance se lance dans la danse
 ...et parvient a prendre en enfilade le Dauphin Royal, sans toutefois faire but
Mal lui en pris : le vaniteux HMS Defiance périt d'une salve bien ajustée de l'Alcide
Les Anglais sont déconcertés, et les transports français profitent pour fuir...
...alors que l'Alcide tente de fixer les deux vaisseaux anglais
Le Lys revient pour tenter de dégager l'Alcide en mauvaise posture...
...puis se remet à la remorque du Dauphin Royal : la sauvegarde des troupes embarquées est la priorité
Les combats autour de l'Alcide sont de plus en plus violents
 L'Alcide, désemparé, descend ses couleurs et capitule
Son sacrifice a offert le champ nécessaire aux deux autres vaisseaux pour s'échapper



Sur notre table, le sort des armes a été moins défavorable aux Français. Ce 8 juin 1755, les Anglais avaient en effet capturé l'Alcide et le Lys, affaiblissant les positions françaises en Amérique du nord.

Ce n'est que le 18 juillet que la nouvelle de ce combat funeste parvint en France, suscitant effroi et consternation face à des méthodes anglaises semblables à celles des Barbaresques. La Guerre de Sept Ans était déjà engagée outremer.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire