Jeux d'Histoire du Ponant - club de jeux d'Histoire à Brest

samedi 7 décembre 2019

Les faux-frères



Séthi et Amenmes étaient deux demi-frères. Depuis la mort de leur père, ils se disputaient la succession de Méremptah sur le trône de Pharaon.

Le premier, Séthi, gouvernait l’Égypte inférieure, alors qu'Amenmes dirigeait Thèbes et le pays de Koush. Sous le soleil de l’Égypte, il y avait un pharaon de trop...




L'Histoire nous a laissé le nom du vainqueur : Séthi II. Le destin d'Amenmes est quant à lui confus. Il fut enterré à la vallée des rois, mais nous ignorons tout de ce qu'il lui advint. Notre scénario se base sur une rencontre hypothétique entre les deux prétendants, sur la règle DBA.



Deux armées identiques vont s'affronter (liste DBA I-22b : Nouvel Empire). Mais ce coquin de sort a décidé que Séthi puisse se déployer du côté de la ville tenue par son rival.

Soutenues par leur camp, les forces de Séthi se déploient
Déjà, la garnison de la ville, fidèle à Amenmes, se prépare à subir un siège bien réglé

Amenmes, ou plutôt le joueur qui l'incarne, espère que les tentatives de prise de la cité va fixer un moment l'armée adverse, et lui laisser le temps nécessaire pour démoraliser son adversaire en prenant le dessus sur la cavalerie plus expérimentée de Séthi.


Les chars d'Amenmes s'élancent vers leurs opposants
Quatre duels se dessinent, avec un bonus à celui qui a pris l'initiative
 Entretemps, l'assaut est donné
 Alors que le premier choc de cavalerie ne donne aucun résultat manifeste...
 ...et que l'infanterie d'Amenmes se rapproche, lentement... 
...la cité est tombée sous le contrôle des hommes de Séthi

Un vent mauvais souffle désormais sur l'avenir d'Amenmes. Les règles qui régissent ce monde donneront la victoire à son adversaire s'il défait une seule plaquette supplémentaire. Pour Amenmes, il y en a encore quatre à prendre s'il veut vaincre.

Les chars d'Amenmes ne tremblent pas, un char de Séthi est détruit
L'issue de la bataille ne se joue plus que du côté des chars
Mais les conducteurs de chars de Séthi parviennent à coincer un char ennemi, et le détruisent

Cette victoire consacre Séthi, deuxième du nom, en tant que seul et véritable souverain de l’Égypte. La tâche qui l'attend est ardue et complexe. Pour l'instant, sa priorité, est de faire oublier l'histoire de celui qui n'a été, tout compte fait, qu'un sombre usurpateur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire